60 exemples de déguisements pour une femme enceinte

Que ce soit pour Halloween ou d’autres évènements festifs déguisés, il n’est pas toujours évident de trouver une idée de costume, surtout pour une femme enceinte. Votre humble serviteur a donc regrouper 60 exemples de costumes pour inspirer les futures parturientes !

La thématique Epouvantes (zombies, sorcières, momies, etc.)

Bébé BébéFantôme Momie 02 Momie Zombie 2 zombie 3 zombie 4 zombie 5 Zombie 06 Zombie zombieO

La thématique cinéphiles

Alien Tortue Ninja Wilson 02 Wilson

 

Juno 03 Juno

La thématique religion

n-angel Nonne 1 Nonne 2 Nonne 3 Nonne 4

La thématique Disney/Pixar

Mike Wazowski Mike Wazowski 02 Mike Wazowski 03 mike-belly-3 Mike-Wazowski-Belly-1 Nemo 02 Nemo

La thématique Huitre et Perle

Huitre 02 Huitre

La thématique Etoile Noire

Etoile Noire 01 Etoile Noire 02

La thématique citrouille

Citrouille 02 citrouille

La thématique Boule à facettes

Boule a facette Boule a facettes

La thématique Barbie

barbie 02 Barbie

Le thématique Aquarium

Aquarium-1Aquarium-2Aquarium-3Aquarium-4

La thématique Oeuf

oeuf

Oeuf 02

La thématique Sumo

Sumo 02 sumo

La thématique Miley Cyrus – Wrecking Ball

Miley Cyrus wrecking-ball-miley-cyrus

La thématique Divers

Arbre à écureuil basket Bébé licorne Boobs Fleur humpty dumpty Oeil Pieuvre Salade snoopy Terre

La catégorie papa (il en fallait une !)

costume papa 02 Costume papa

La thématique « Avec des amis »

ZZ

Publicités

Avec Comme des Papas les enfants ne voudront plus sortir de table !

Aujourd’hui je vous présente trois jeunes garçons plutôt sympathiques : Arthur, Clément et Edouard. Tous trois se sont donnés pour objectif « d’apporter une nouvelle offre d’alimentation infantile en phase avec les besoins et les désirs des jeunes parents d’aujourd’hui ». Rien que ça !

CDP00

Comme ils l’expliquent : « les parents sont de plus en plus exigeants sur l’alimentation donnée à leurs enfants en terme de qualité nutritionnelle, gustative, transparence et sécurité des produits. La recherche du produit parfait est une quête sans fin et si le “fait maison” devient une alternative à la nourriture industrielle, c’est souvent par manque d’offres de qualité ou de confiance dans les offres actuelles.

Notre idée est donc de pallier ce manque en proposant une offre de petits plats de qualité : préparés avec des produits frais, locaux , toujours de saison et en utilisant un processus de cuisson doux, permettant ainsi de préserver les qualités organoleptiques et nutritionnelles des produits.

Visant une clientèle jeune et active, nous proposerons bientôt nos produits à la vente en ligne tout en vous livrant en point relais, à domicile et sur votre lieu de travail.  »

Le concept m’a beaucoup plu et je les ai fait passer à la moulinette d’un questionnaire rédigé spécialement pour eux :-).

Quelle est l’origine du nom “Comme des Papas ?” et pourquoi pas “Comme des Parents” ?

Arthur : L’idée du Papa est venue naturellement de notre masculinité et la conviction que les Papas avaient un vrai rôle à jouer dans cette mystérieuse histoire de bébés… (rires). Le Papa comme égérie de la marque, le Papa cool qui cuisine (bien), qui s’investi pleinement aux côtés de la Maman dans l’éducation alimentaire de l’enfant, le Papa qui rassure, le Papa qui assure !

Clément : On évite de se rappeler qui a eu les bonnes idées, on était tous les trois quand l’étincelle m’a, heu… nous a traversé l’esprit !

Certains parmi vous sont-ils déjà papa ?

Tous les 3 : On est Comme des Papas ! (rires)

Edouard : Non, nous ne sommes pas encore Papas et cela nous rend encore plus sensible à leur cause, si tant est qu’il y est une cause à défendre…

Clément : Pour nous être Papa c’est aussi un état d’esprit, celui de se dévouer à la responsabilité d’avoir un enfant, à faire des concessions sur sa vie d’avant, à donner parfois sans recevoir mais finalement à recevoir beaucoup, tout ça nous l’entendons parfaitement.

Arthur : Finalement nous nous entrainons à être des (supers) Papas, plus besoin de suivre les cours du soir, la Maman sera ravie (mais c’est une autre histoire…).

Quel regard vous portez sur les produits industriels proposés aux enfants aujourd’hui ?  Y a t’il eu une prise de conscience de votre part ?

Arthur : Toute l’idée de Comme des Papas vient de ce constat d’un manque de qualité dans l’alimentaire infantile, et le sentiment que l’agroalimentaire industriel met au centre de ses préoccupations la concurrence, la rentabilité et les marges plutôt que l’intérêt du consommateur. Mais l’on se rend compte que ce que l’on est parfois prêt à accepter pour nous, on ne l’est pas en ce qui concerne les enfants.

Venant tous les trois du milieu de la gastronomie et adeptes d’alimentation saine, la prise de conscience nous l’avions déjà eu il y a plusieurs années, elle n’a fait que se décupler lorsque l’on a voulu cuisiner pour les bébés.

Utilisez-vous des enfants pour tester vos recettes “Homme Made” ? Cela se passe-t-il toujours bien ?

Clément : Depuis le début, nous nous sommes entourés d’un panel de petits goûteurs et de leurs parents qui nous ont beaucoup aidés à concevoir et à améliorer les recettes.

Le weekend dernier, lors d’une des premières dégustations en public de nos produits, les parents et les enfants étaient conquis, cela nous motive à continuer.

Les recettes sont développées en étroite collaboration avec une nutritionniste pédiatre qui vient s’assurer qu’en plus du goût, un bon équilibre alimentaire est respecté pour répondre aux besoins spécifiques des jeunes enfants.

Arthur : La cuisson douce et par conséquent la fraicheur préservée des petits plats garantissent un goût très proche du fait maison, la différence avec ce que l’on trouve dans les rayons des supermarchés (même en bio) est flagrante, on ne se fait pas de soucis pour que vous la ressentiez à la première bouchée.

CDP01

Vos petits plats ont l’air plus qu’appétissants, prévoyez-vous une déclinaison pour adultes (on est toujours les enfants de quelqu’un ^^) ou faut-il vraiment piquer chez bébé « une cuillère pour papa » ?

Edouard : Pour le moment on va se concentrer sur le monde des enfants mais notre envie de proposer des produits frais, sains et riches en goût s’applique à tous les âges.

Quelle est votre recette « Comme des Papas » préférée ?

Arthur : le sucré… j’ai hâte que l’on doivent ramener des pots à la maison !

Clément : pas trop quand même ! (rires)

Edouard : J’adore redécouvrir des légumes un peu oubliés : « Crème de panais aux poireaux », « Purée fine de rutabaga », « Parmentier de topinambour »…

Clément : Toutes, ce sont les miennes ! (rires) j’ai aussi un faible pour les légumes peu communs et les infinités de combinaisons qu’ils offrent : La patate douce, le butternut, la rhubarbe et finalement utiliser l’ensemble du généreux éventail de la production française bio (et locale) en suivant les saisons.

CDP02

Comment ont réagi vos conjointes/papa/maman quand vous avez parlé de ce projet ?

Arthur : Nous avons couvé ce projet depuis presque deux ans et il a représenté de nombreux sacrifices sur nos vies respectives, nos proches nous ont beaucoup soutenus et croient en notre énergie positive pour faire vivre l’entreprise. Pour nos compagnes, c’était un peu comme si nous avions eu un enfant avec une autre (rires) mais elles s’intéressent et nous épaulent, un grand merci à elles.

Votre opération crowdfunding est arrivée à terme avec succès. Quelles sont les prochaines étapes et quand pourra-t-on commander ?

Clément : Nous lançons la commercialisation dès février prochain, le temps de terminer les travaux de nos beaux locaux tout neufs de l’incubateur d’entreprise Food Val de Loire et de régler tous les détails de la production (sécurité alimentaire, plan d’hygiène, validation des barèmes de pasteurisation et des DLC…).

Le site sera disponible un peu avant pour les précommandes et nous seront présents sur des évènements (dégustations, salons), notamment à Paris.

Envisagez-vous déjà d’autres idées de développement après le lancement : recettes du monde, livres de recettes, ateliers de cuisine, etc. ?

Arthur : Merci, ce sont de très bonnes idées…

Edouard : Nous avons beaucoup trop d’idées, toutes bonnes…

Clément : A terme, il faudra arrêter de dormir pour faire tout ça (rires)

Avez-vous réutilisés/améliorés des recettes familiales ? Qui devrait-on remercier dans votre entourage pour vous avoir transmis la culture du goût ?

Clément : Evidement, la cuisine est souvent un héritage familial, dès le plus jeune âge avec la découverte du goût et puis pour moi très vite l’envie d’aider Papa (et Maman) en cuisine (quelque chose vient peut-être de là).

Arthur : Je dois à ma Maman que je salue et qui a investi beaucoup de temps dans mon éducation alimentaire tout en sauvegardant les recettes familiales, aujourd’hui j’en suis le plus heureux et j’essaie de passer le flambeau.

Edouard : Je remercie mon Papa pour avoir été le complément cuisine plaisir à ma Maman cuisine saine, finalement j’ai l’idée que l’on peut combiner les deux.

Arthur: merci de nous avoir donné l’occasion de nous exprimer, c’est toujours un plaisir de parler de ce projet, qui est maintenant plus qu’un projet.CDP03

Rendez-vous en février pour recevoir les premiers petits plats. D’ici là, le site internet de Comme des Papas va se transformer en une plateforme e-commerce et la newsletter vous permettra de suivre les avancées du lancement et découvrir quelques surprises pour vous faire patienter.

www.commedespapas.fr

www.commedespapas.fr/newsletter

https://twitter.com/Commedespapas

www.facebook.com/commedespapas

Robbie Williams a une façon bien a lui pour détendre sa femme pendant son accouchement

Le chanteur Robbie Williams, comme de nombreux papa, a accompagné sa moitié à l’hôpital pour la venue au monde de leur deuxième enfant. C’est vrai que durant un accouchement la présence du papa apporte un soutient moral et sa peut-être réconfortante – ou pas…

Ceux qui accompagnent leur moitié le savent, l’attente peut être longue, l’inconnu peut être angoissant et voir la personne qu’on aime souffrir (même si on sait qu’au bout on sera contents) est une expérience déroutante. Les papas gèrent donc en fonction de leur caractère et certains le font bien, certains sont envahissants, certains font des blagues, certains gèrent très mal, d’autres tombent dans les pommes…

Bref, tout ça pour dire que Robbie Williams, lui, a décidé d’offrir un concert privé à sa moitié Ayda, qui pour le coup n’a pas l’air très réceptive… 😉

Pour sa défense, il faut dire qu’Ayda avait tout donné un peu plus tôt (mais pas sur du Robbie Williams…).

Et si vous vous inquiétez, dans sa dernière vidéo Robbie Williams nous informe donc qu’au petit matin, il va bien… Voilà, nous n’en saurons pas plus pour le moment.

En tout cas j’espère pour les autres couples de futurs parents, et surtout les parturientes, pas forcément fans de ces styles musicaux que les chambres étaient bien insonorisées. Sinon cela leur fera quand même une bonne anecdote à partager après coup… 🙂

Ils créent la surprise à chaque petit déjeuner pour leurs enfants adoptés

Lorsque l’on adopte, il n’est pas évident d’accueillir des enfants qui arrivent dans un foyer inconnu et qui peuvent avoir quelques inquiétudes sur leur nouvelle vie. Comment faire alors pour essayer de détendre l’atmosphère et tenter de tout faire pour que cela se passe bien ? C’est la question que s’est posée un jeune couple de papas. Un papa c’est déjà top, mais la vie ne peut être que géniale avec deux papas 🙂 !

C’est de cette question qu’est née « Adventures at the Breakfast Table » ou aventures sur la table du petit-déjeuner pour ceux qui ne parlent pas anglais. Pour briser la glace ces deux papas ont décidé que chaque soir ils allaient créer la surprise en décorant la table du petit déjeuner d’une scène composée en utilisant les différents jouets des enfants et quelques accessoires faits maison.

Chaos à l'aéroport des avions en papier

Chaos à l’aéroport des avions en papier

Jeu de rôle et super héro

Le jeu de rôle qui va trop loin ^^

La folle course des petites voitures

La folle course des petites voitures

Le vol de la table du petit déjeuner

Le vol de la table du petit déjeuner

Aucune de ces scènes n’a été prévues à l’avance et ils ne sont jamais demandé combien de temps ils continueraient jouer la surprise. Mais le fait est que chaque matin, les premiers mots des enfants sont rapidement devenus  : « Est-ce qu’on peut aller voir ce qui est sur la table s’il vous plaît ? ». On ne pouvait rêver plus belle réussite je pense.

Chaque jour ils partagent les photos de leurs Aventures sur leurs comptes de réseaux sociaux (vous pouvez suivre le twitter @becomingpappy) ce qui les a aidé à partager leur nouvelle vie de famille avec leurs familles et leurs amis respectifs. Contrairement à la plupart des nouveaux parents et en raison de l’adoption, ils ne pouvaient pas partager de photos de leur bonheur en famille publiquement. « Adventures at the Breakfast Table » a été un moyen créatif et positif de se concentrer sur leur rôle de parents. Et sachant que les enfants apprécient la surprise, chaque jour représente une nouvelle motivation, autant q’une source d’amusement à partager avec eux et tisser des liens.

Renard et Panda les astronautes

Renard et Panda les astronautes

Renard et Panda atterissennt sur la lune

Renard et Panda atterrissent sur la lune

Singe et Lapin dorment à la belle étoile

Singe et Lapin dorment à la belle étoile

Sortie en montgolfière

Sortie en montgolfière

J’ai été impressionné par la créativité de ces deux papas et par cette idée originale. Je vous invite a explorer le blog Becoming Pappy pour découvrir toutes les scènes qu’ils ont créé et en savoir également plus sur leur parcours de parents adoptant (il faut parler anglais par contre). Ils ont récemment franchi l’étape des 100 jours en famille et je leur souhaite de poursuivre leurs aventures encore de nombreuses années !

Et si on hackait le système éducatif ?

Il y a quelques jours, je suis tombé sur deux vidéos dédiée à l’éducation et qui posent un débat intéressant sur la manière dont on peut enseigner l’épanouissement personnel à nos enfants, le mot épanouissement étant complètement absent du milieu scolaire.

Citation heureux John Lennon

La première vidéo est une présentation effectuée par un jeune garçon nommé Logan LaPlante qui pose un débat intéressant sur le système scolaire et le « Plan » que la société en général nous vend : « Va à l’école. Va à la fac. Trouve un boulot. Marie-toi. Et alors tu seras heureux. […] Une bonne partie de l’éducation est orientée vers le fait de gagner sa vie, plutôt que de se faire une vie ». Cela entraîne un terrible constat : l’école tue la créativité !

Cet ado, qui a quitté l’école à 9 ans, explique que le système scolaire n’inclue pas l’apprentissage de la santé et du bonheur qui sont pourtant essentiels pour être heureux. Pour lui il faudrait baser l’éducation sur l’étude et la pratique de la santé et du bonheur. Pour cela il suffit d’inclure et de pratiquer 8 concepts :

  1. de l’exercice
  2. un équilibre nutritionnel
  3. du temps dans la nature
  4. une contribution au service des autres
  5. des relations sociales
  6. des récréations
  7. de la relaxation et de la gestion du stress
  8. un engagement religieux et spirituel

On pense souvent, à tort, que la hacking consiste à pirater des systèmes informatiques ou a développer des virus. Mais les hackers sont des gens innovants qui testent et changent les systèmes pour les faire marcher différemment, les faire mieux fonctionner. Alors cet enfant et ses parents ont hacké le système scolaire.

Mais place à la vidéo. Elle est en anglais mais, si cela ne se fait pas automatiquement, vous pouvez activer les sous-titres en français en cliquant sur la petite roue crantée « Paramètres » en bas à droite de la vidéo.

Ca semble idéal n’est-ce pas ? Je ne suis pas sûr qu’il ait préparé cette présentation tout seul et de mon coté, je ne rejette pas le système scolaire surtout en France. Il apporte beaucoup à nos enfants et on retrouve pas mal des 8 éléments mentionnés précédemment. Toutefois, je pense également que notre système oublie d’apprendre à nos enfants à être heureux et en bonne santé, à se soucier d’autrui et de l’environnement et surtout à profiter(heureusement il y’a les parents 😉 ). Le système les oblige a apprendre pour réussir sans forcément se soucier de susciter et d’entretenir leur curiosité, leur créativité et toutes les choses qui peuvent contribuer à être heureux plutôt que d’avoir une bonne situation.

C’est un peu le message de la seconde vidéo qui est un échange sur l’importance des études pour la vie future. La conclusion est limpide.

J’aime bien ces deux vidéos car elles font réfléchir et nous encouragent en tant que parents à proposer d’autres choses pour rendre plus riche la vie de nos enfants en termes de sentiments, de bien être, de plaisirs. Bref, tout ce qu’il faut pour être heureux.

Il faut bien l’avouer il y ‘a aussi des enfants qui ne rentrent pas dans le moule du système scolaire, qui du coup se retrouvent qualifiés de cancres ou de perturbateurs. On leur prédit alors un avenir plutôt sombre, on leur martèle même, parfois au point de tuer toute envie de faire mieux, d’être tout simplement heureux et de chercher « leur » voie.

Pourtant certains s’en sortent et deviennent de vrais battants. Sûrement ceux dont la famille à sut cultiver confiance en soi, curiosité, envie de projets. Certains s’en souviennent et n’hésitent pas ensuite à narguer leurs professeurs du haut de leur réussite dans la pub ou dans la chanson 😀 . La preuve :

Et vous ? Pensez-vous que l’école apprend à nos enfants comment être heureux dans leur vie ? Ou estimez vous que ce n’est pas à l’école que l’on doit apprendre des choses essentielles telles que le bonheur, la confiance en soit, la curiosité… ?