Une petite fille va prendre le train pour la première fois

L’enthousiasme, l’impatience et l’émerveillement des enfants lorsqu’ils découvrent une nouvelle chose à quelque chose de magique. Et quand les parents pensent à le filmer et le partage, on ne peut que s’en réjouir car ça met du baume au coeur !

Publicités

Grâce à la réalité virtuelle, un père assiste à la naissance de son fils à des milliers de kilomètres

La vidéo ci-dessous a beau faire partie d’un projet de communication, l’histoire reste belle et pleine de promesses pour les pères isolés de leur famille pour des raisons professionnelles ou toutes autres contraintes. En effet combien de papas sont obligés chaque année de partir travailler loin de leur famille parce que leur métier le leur impose ? Honnêtement je n’en sait rien mais je pense qu’il y en a beaucoup. Certaines professions me viennent spontanément à l’esprit : marins, routiers, militaires, travailleurs sur des plateformes pétrolières, expatriés plus ou moins longtemps dans le cadre de certaines missions, etc.

Dans ce contexte, il est déjà difficile pour ces pères de concilier une vie de famille avec les impératifs professionnels. Et rater des moments importants (anniversaires, cousinades, évènements scolaires ou sportifs, etc.) c’est toujours une boule au ventre. La technologie a beaucoup apporter dans ce cadre et ne cesse de progresser. Téléphone, email, visio, etc. permettent de supprimer en partie cette notion de distance. Et la réalité virtuelle est l’une des prochaines étapes. L’immersion quasi totale qu’elle permet apporte une touche en plus en matière d’émotions.

Samsung réalité virtuelle

Pour le démontrer Samsung a donc proposé à un père séparé de sa famille de lui fournir un équipement afin de lui permettre de vivre l’accouchement de sa femme et la naissance de son fils presque comme s’il y était. Magique !

Très honnêtement, je pense qu’il restera toujours une part de frustration de ne pouvoir être là physiquement (même si c’est parfois dur aussi d’être présent), mais entre rater totalement un évènement et y être immergé en partie, je choisirais volontier la seconde option. Certe on ne peut pas prendre son enfant dans ses bras mais je trouve ça fabuleux. Mon coté geek sans doute. 😉