Les différences d’éducation : parfois être strict « C’est juste, mais c’est pas juste »

Bon je ne sais pas comment vous êtes avec vos enfants (si vous en avez) mais chez nous, nous sommes plutôt stricts. Je ne l’entends pas dans le sens sévère, mais plutôt on explique les règles, on s’y tient et en cas de désobéissance, il y a des punitions. Ce n’est pas physique, pas la peine d’alerter les services sociaux 🙂 . Non à la maison nous faisons plutôt dans la mise au coin et les privations (pas d’histoire avant le coucher, pas de dessert, pas de visite chez les copains/copines, etc.). Rien de bien méchant mais de quoi frustrer et montrer que ne pas respecter les règles à des conséquences.

C’est la base de l’éducation et les conseils que nous avons reçu ma femme et moi. Nos parents nous d’ailleurs prévenu que les bêtises iraient de manière croissante si nous n’y prenions pas garde : « petits enfant, petites bêtises, grands enfants, grosses bêtises ». En gros moins nous restons sur nos positions et plus nous lâchons du lest, plus les enfants sauront qu’ils peuvent abuser et passer à la vitesse supérieure. Etablir les règle, avertir et appliquer une punition est normal. Mais revenir sur une punition (parce que, la punition étant tombée, votre petit bout a pris conscience que ça irait peut-être mieux s’il faisait les yeux du chat potté et filait droit) cela pourra vous soulager, vous aider à vous sentir moins méchant. Mais pour l’enfant c’est un signal envoyé qui lui laisse penser qu’il peut faire un caprice et que s’il est gentil par la suite, il ne risque rien.

chat_potte-pub

Etre strict ce n’est pas facile. Il est toujours plus simple de se laisser attendrir pour avoir un peu de tranquillité, un câlin, etc. Oui mais voilà ça ne durera pas et plus l’enfant s’affirmera, moins il écoutera, jusqu’à devenir parfois un vrai petit montre pourtant bien gentil à l’école, chez les grands-parents, les amis, etc. qui eux ne plient pas et n’offrent aucune possibilité de négociation (si tu redeviens gentils, tu auras…, si tu restes sage, tu auras…). On ne négocie jamais avec un enfant ! C’est vous le patron : tu restes sage et tu respectes les règles, tu obéis point barre , tu ne discute pas, tu n’as pas le choix ! Sinon les sanctions tombent. Et si elles tombent on ne lâche rien !

Qu’est-ce qu’on y gagne ?

Nous sommes partis en vacances l’été dernier avec un couple d’amis. Ils ont deux filles de 3 et 7 ans soit quasiment du même âge que nos enfants (3 et 5 ans). Chez eux la tendance est plus « freestyle » : négociations, punitions non-tenues et règles très élastiques. Je n’aborderais pas la fatigue ce ça a été pour nous de gérer leurs enfants mais juste une excursion d’une journée dans une ville touristique.

Nous sommes partis tard car leurs enfants ne voulaient tout d’abord pas des tartines et du chocolat prêts pour le petit déjeuner, mais les mousses au chocolat (prévue pour le dessert du soir et du jus de fruit) ce qui a entrainer une première phase de négociation. Elles ont ensuite refusé les vêtements sortis pour s’habiller et encore une fois cela a donné lieu à des négociations. 2 heures de perdues là où nous étions prêts en 45 minutes…

Arrivés sur place, nous sommes garés chacun d’un côté d’une avenue. Leur cadette, sans surveillance car ils prennent leurs affaires dans la voiture, traverse sans regarder et ma femme la récupère au milieu de la route alors qu’ils n’ont rien remarqué. Pas de remontrances du coté de nos amis, juste une mention qu’il faut qu’elle donne la main. Chez nous, nous déchargeons d’abord et faisons descendre les enfants ensuite. Ils savent qu’ils doivent rester proches de nous et en aucun cas poser un pied sur la route sans autorisation et sans tenir la main d’un adulte. C’est non négociable sinon il y aura une punition.

Début de la ballade, la cadette de nos amis ne veut pas marcher et fait un caprice pour être portée, ce qui lui sera accordé en moins de 2 minutes, sinon elle se couche par terre ou se met à hurler. L’ainée, elle, réclame à manger et obtient un arrêt pour acheter la pâtisserie de son choix qu’elle va bien entendu négocier (il est 11h 40, le repas est prévu à 12h15…). La ballade quand a elle est source de stress. Leurs filles partent dès qu’elles voient une fontaine, un pigeon, un parc, etc. De notre côté cela devient difficile d’empêcher nos enfants de suivre et les premiers avertissements tombent et sont tous respectés. De leur côté ça monte en puissance et sans fermeté le résultat serait comparable à vouloir attraper de l’eau avec une passoire

caprice-courses-magasin

Le déjeuner dans une pizzeria se passe sans problème majeur le menu étant au goût des enfants. La visite continue, les enfants étant un peu calmé (phase de digestion sans doute) et nous convenons de prendre une glace pour le gouter en lieu et place du quatre heures emmené pour l’occasion. Toutefois les enfants reprenant de plus belle et étant de plus en plus intenables, nous expliquons aux notre que s’’ils se calment pas et n’écoutent pas ils seront privés de glaces. Nos amis font la même remarque à leurs filles. Cela calme les enfants un petit quart d’heure mais les turbulences reprennent progressivement. Nous prenons nos enfants à part, leur rappelons les règles, la sanction et le fait que toutes les familles ne fontionnent pas pareil mais que quand papa et maman sont là c’est eux qui décident. Néanmoins comme les attitudes ne changent pas, la sanction tombe des deux côtés « Privé de glace ! », ce qui remet les enfants dans la ligne droite pendant un petit moment, enfin surtout les nôtres, car chez nos amis, la bataille du fayotage et de la gentillesse a démarré.

L’heure du goûter arrive et nos amis décident d’opter pour le glacier alors que la sanction annoncée était tombée et que nous avions un goûter prévu. Nous les accompagnons mais ne commandons rien, nous prenons le goûter prévu au départ. Ils insistent, proposent même de nous inviter mais nous ne restons fermes sur notre décision. J’en discute avec ma fille, lui explique que nous aurions préférés une glace nous aussi mais que par leur faute, nous sommes également punis. Je lui demande si nous n’avions pas expliqué ce qui arriverait et elle acquiesce. Je lui demande si c’est normal et juste. Elle me regarde, acquiesce une nouvelle fois et me répond : « c’est juste mais ce n’est pas juste ». Je lui demande pourquoi. Elle me répète qu’ils étaient prévenus et que c’est normal d’être punis si on désobéis mais que seuls eux ont été punis. Je lui explique qu’elle a raison et que parfois certains parents décident de faire autrement. Notre fils mange mais boude.

Le reste de l’après-midi est restée identique à base de chahuts, caprices et d’avertissements de leur côté et beaucoup plus calme du coté de nos enfants revenus dans de meilleures dispositions d’écoute et d’obéissance suite à la privation.

Le soir, une fois les enfants couchés, nous avons eu droit à la réflexion : « vos enfants sont vraiment des anges, et ils sont tellement faciles » 😉 . Nous leur avons expliqué notre point de vue en omettant pas mal de détails sur les exemples de la journée pour ne pas enfoncer le clou. Ils ont été plutôt d’accords mais rien n’a vraiment changé ensuite. Par la suite nous avons pris les quatre enfants une journée complète car nos amis rendaient visite à des proches assez éloignés et cela s’est déroulé sans aucun incident majeur et dans un calme parfait. Nous avons expliqué nos règles et les filles avaient bien compris que les avertissements étaient suivis d’effets. Elles sont d’ailleurs, comme nos amis nous l’ont expliqué, très sages également avec leurs grands-parents qui sont eux-aussi plus stricts.

Vous l’aurez compris, même si tout s’est bien passé, les vacances ont été plutôt fatigantes pour nous, et géniales pour eux car nous avons assurés pas mal pour leurs enfants. Etre stricts ne nous prive en aucun cas de l’amour de nos enfants, de câlins et même de moments délires et de chahuts. Mais quand on dit stop cela doit être compris et respecter. Il s’agit simplement d’établir un cadre qui permette à l’enfant de partir avec de bons repères (respect, obéissance) car ils en auront besoin dans la vie car il y aura toujours des règles plus ou moins strictes et des personnes à respecter (école, travail, sorties, voyages, etc.). Bien sûr dans d’autres maisons il peut y avoir d’autres règles plus ou moins souple et l’enfant devra les respecter (en espérant qu’il tienne compte de votre éducation et sache dire stop en cas de besoin). Cela implique également d’être sur la même ligne de conduite dans le couple et de se soutenir l’un et l’autre en cas de punition. On ne lève pas une sanction donnée par sa moitié, c’est celui qui punit, qui décide quand lever la punition. Ca ressemble parfois à un environnement militaire, ce n’est pas toujours évident mais les résultats profitent à l’ensemble de la famille car mieux vaut avoir des anges. Ce n’empêchera pas aux enfants de revenir tester les limites, ni même de faire certaines bêtises mais ils écouteront bien mieux vos avertissements et se plieront avec bien moins de mauvaises volonté à la punition.

Enfin pour terminer sur une note humoristique, deux pubs avec des caprices dedans :

Publicités

7 réflexions sur “Les différences d’éducation : parfois être strict « C’est juste, mais c’est pas juste »

  1. Les enfants ont besoin de limites, si on nous n’en mettons pas ils sont perdus. En gros on pose un cadre ils peuvent aller partout dedans comme ils veulent mais si ils dépassent ce cadre on leur montre que cela n’est pas possible.
    Aprés chacun sa façon de faire, ici trois enfants trois caractères extrêmement différents et trois façons de faire erreintant lol Mais nos enfants sont bien dans leurs baskets, épanouis et sont des anges quand ils sortent tout ça.
    Pas de fessées pas de violences mais punitions pour les plus grands oui.
    Et Minibulette commence à tester les limites alors on lui explique beaucoup et cela foncitonne assez bien pour le moment rare ont été les punitions la concernant aprés pour nos deux ados c’est une autre histoire^^

    • Coucou et merci pour le commentaire. On est sur la même longueur d’onde 🙂 . Pour les ados je n’y suis pas encore mais je me fie à la maxime familiale « petits enfant, petites bêtises, grands enfants, grosses bêtises » et si le cadre n’est pas établi quand l’enfant est petit, alors les grosses bêtises et la gestion de l’enfant retors peuvent devenir un cauchemar. Mieux vaut partir sur de bonnes bases.

  2. Bon on en a discuté hier donc tu connais mon point de vue et je voudrais juste mettre l’accent sur le fait que même le enfants, ça les rassure et à leur demander ils préfèreront des adultes qui posent des limites et des règles claires (je n’aime pas parler « d’être strict » parce que pour moi c’est même pas ça être strict, être strict ça voudrait dire jamais de glace par exemple), mais poser des règles de vie pour tout le monde, les rassure, comme nous avec le code de la route (je reprends aussi souvent cet exemple parce que je le trouve cohérent), si on roulait tous sur les routes sans avoir aucun, panneau, signalisation et règle de conduite les accidents seraient la routine, et tout le monde prendrait sa voiture dans la peur de ne pas savoir ce que l’autre va faire. les règles permettent de nous rassurer de savoir où on va, et pour les enfants c’est pareil. Certains parents ont peur de perdre l’amour de leurs enfants en posant des règles et en les faisant respecter, c’est tout l’inverse qui se produit, ils seront respectés de leurs enfants qui sauront qu’en cas de danger ils sont protégés.
    Et là je reprendrais l’exemple du mac do l’autre jour (oui je suis au mauvaise mère qui emmène son fils de 4 ans au mac do) et donc à la table d’à côté une maman avec une puce d’environ 2 ans et demi 3 ans… environ 10 minutes avant qu’on parte sa maman lui dit « allez on y va, j’ai un rdv » la petite ne bronche pas et remonte dans les jeux… elle descend la maman lui redit « on s’en va ». La petite fille remonte dans les jeux et cela se déroule environ 3 fois. Au bout d’un moment, la man suit sa fille jusqu’à l’échelle, lui tape sur l’épaule et lui redit « allez on s’en va j’ai un rdv vous » la petite remonte sur le toboggan. Pendant tout ce temps j’ai eu le temps de dire à loulou « un dernier tour et on s’en va » il a fait son tour, est venu, a mis ses chaussures, on a jeter nos plateaux à la poubelle (enfin le contenu), on est partis, montés dans l’a voiture, je l’ai attaché, et en longeant le mac do en partant la maman était toujours assise à sa table avec l’air désespéré… je parie que ça s’est terminé dans les cris et les larmes. Ici aucun cri, aucune larme, même pas de négociation, tout s’est déroulé tranquillement dans le calme… sans heurt, sans frustration… Loulou était content d’être venu et d’avoir pu jouer et voilà. on est rentrés et loulou a fait la sieste et voilà on a passé un bon après midi ensuite car il était bien.
    Les règles rassurent les enfants…

  3. Merci beaucoup pour cela. J’ai aimé nos échanges sur le sujet et ce billet très réaliste et triste même pour ta puce mais elle comprend.
    La dernière pub on l’a fait LOL

  4. J’aime ton article! Il me fait du bien! Surtout quand je passe pour une Has-Been auprès de certaines personnes à vouloir instaurer les règles du quotidien et surtout à m’y tenir !!
    Tout y passe: « tu es trop strict », « laisse leur un peu de liberté », « de toutes façons elles n’ont rien droit de faire tes filles. » « ah bon…tu n’es pas d’accord pour une pyjama-boum party à 6 ans, je ne vois vraiment pas ou est le problème … »

    Sauf que les miennes se tiennent partout. Sous couvert de rappel des règles et des sanctions ( tout pareil que toi quoi!)

    Je te l’accorde c’est épuisant. Mon mari trouve ça très difficile et se sent démotivé par moment. Moi, aînée de 4 enfants tenus…je connais et je sais que c’est nécessaire, salutaire pour eux et pour nous.!!

    Bien sur, quelque fois il y a des loupés….papa est plus cool que maman….mais je ne nous jette pas la pierre partant du principe que l’on peut aussi parfois se tromper…des humains quoi 😉
    Encore bravo pour cet article !
    Des bizzzzs

    • Merci pour le commentaire et ce partage. C’est vrai que donner un cadre et faire en sorte qu’il soit respecté rend aussi les choses plus facile dans la vie de tout les jours. 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s