Un hôpital crée un ours en peluche connecté qui transmet des messages aux enfants

Etre hospitalisé quand on est un enfant c’est dur, très dur. Je le sais car j’ai fait un séjour à l’hôpital à l’âge de 6 ans. Et en dépit des jouets, des activités et d’un personnel fantastique j’en garde un souvenir terrible sur la solitude une fois les parents partis, et pire encore une fois les lumières éteintes. J’ai beaucoup pleuré à l’époque. Du coup lorsque j’ai vu cette vidéo, j’ai trouvé cette initiative fantastique. L’hôpital Amaral Carvalho situé à Sao Paulo au Brésil a décidé, pour accompagner les enfants atteint de cancer et devant faire des séjour prolongés, de créer un ours en peluche un peu spécial nommé ELO – qui signifie « lien » en portugais.

ELO

ELO, l’ours en peluche qui, d’une simple pression du doigt, transmet les messages de la famille aux enfants malades.

Cet ours à la particularité de pouvoir recevoir et enregistrer des messages vocaux transmis par la biais de l’application WhatsApp. Les proches et les amis du petit malade peuvent ainsi envoyer leurs messages et ce dernier pourra les écouter d’une simple pression sur la main de son ours. Un bel exemple des possibilités offertes par les applications sociales et les objets connectés et une très belle initiative. Il suffit de voir les sourires sur les visages des enfants pour se rendre compte du plaisir qu’ils ont de pouvoir entendre les messages qui de son père, de son frères ou de sa maitresse et de ses camarades de classe.

Capture d’écran 2014-05-15 à 15.40.39 Ours ELO

Vivement que ce genre de petits oursons et autres doudous connectés puissent voir le jour un peu partout car beaucoup d’enfants seraient ravis de les avoir avec eux. Je vous laisse voir la vidéo (sous-titrée en anglais) que j’ai trouvé particulièrement émouvante – oui j’y suis allé de ma petite larme :-).

Source

Publicités

4 réflexions sur “Un hôpital crée un ours en peluche connecté qui transmet des messages aux enfants

  1. vraiment très chouette pour la famille un peu éloignée à très éloignée. Pour la famille proche rien ne remplacera les visites mais ça peu être un bon complément pour les coups de blues…

  2. J’ai été hospitalisée, moi aussi, mais j’étais très petite, je m’en souviens presque pas. Juste qu’à mon réveil, j’ai vu les autres enfants pleurer alors que j’étais calme alors… J’ai pleuré aussi, de concert.

    (Oui, je sais…)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s